Recherche
sur le site

Ceux que ça intéresse
trouveront ici
mon CV
Abonnement
au flux RSS
Site sous licence Creative Commons (BY-NC-SA)



Tir groupé (fin)
Que reste-t-il de nos amours ?

Je ne prétends pas être doué pour les mises en pages grunge, ni savoir manier correctement les polices « métamphétaminiques » des années 1990. Mais il était amusant de se risquer à l’exercice et de voir, une décennie plus tard, ce qui survit de ce courant typographique.

Si l’on affronte l’Antique Olive — les mots « Join the » de la reproduction ci-dessous — et l’Helvetica avec le curieux Jesus Loves You (celui avec plein d’épines et de clous) et l’étrange Bleu Eyes Shadows, on s’aperçoit que…



… c’est finalement l’Antique Olive qui s’en sort le mieux et garde un formidable impact.

Le trop classique et très froid Helvetica reste ce qu’il est : de l’Helvetica, méritant à la fois peut-être moins et plus que la « haine » de ce fan-club imaginaire.

Et les deux polices du « zoo anthropologique » ici représentées (le Jesus Loves You
 [1] et le Blue Eyes de Earles) paraissent terriblement datées : mal fichues, inconséquentes et techniquement inachevées.


[1] Merci à Catherine Flament, typographe et fondatrice-animatrice de K éditions, de m’avoir indiqué qu’il s'agit d'une police de Luc(as) de Groot, dérivée par lui de sa célèbre TheSis pour typo-illustrer le récit de la Crucifixion de l’Évangile de Luc (23, 44-46).

Retour au sommaire :