Recherche
sur le site

Ceux que ça intéresse
trouveront ici
mon CV
Site sous licence Creative Commons (BY-NC-SA)



Abus de forme :
sur un récit érotique de sainte Thérèse d’Avila

« Cher Alain, je persiste et signe : un chef-d’œuvre
a plus à craindre de l’abus que du manque. »

Jean-Pierre LACROUX,
Mail à la liste Typographie
, le 29 juillet 1998.

Parfois, on se trompe… Le but avoué (officiel) des travaux présentés ici était de travailler sur un texte étonnant et magnifique de sainte Thérèse d’Avila, le récit désormais classique d’un orgasme (mystique ?) Le bonheur de la lecture, on l’aura sans doute mieux en téléchargeant le PDF… mais en fait, il est des textes qui résistent aux tentatives graphiques : celui-là en est un, et si ces tentatives de mise en pages sont ici exposées, c’est plutôt comme la chronique d’un léger échec (dû à l’oubli, peut-être, que la typographie consiste d’abord à donner un texte à lire !).

On jugera comme on voudra de ces pages, mais ce qui compte : c’est le texte. Et dans ces essais (sauf le dernier) le texte n’est nulle part, il disparaît sous le graphisme : comme s’il n’avait jamais eu d’importance, comme si, pour reprendre le mot de Jean-Pierre Lacroux cité en exergue, j’avais commis un un abus de forme… C’est la composition en placard, tout en bas de cette page (du travail de labeur en Bodoni), qui sert le texte au mieux et qui le restitue au lecteur.

Quatre essais (il s’agit d’ébauches, aucun réglage ni patinage n’ayant réellement été faits) sont présentés ci-dessous, en réduction à 75 %.

Juin 2003
Composition en Nicolas-Cochin, corps 12, interlignage 13
et en Angie-Sans (étroitisé à 90 %), corps 8, interlignage 15
Juin 2003
Composition en Nicolas-Cochin,
corps 11,2, interlignage 12,6
Juin 2003
Composition en Nicolas-Cochin,
corps 13, interlignage 15
Juin 2003
Composition en Bauer Bodoni
corps 11, interlignage 13


Je remercie les contributeurs de la liste Typographie pour leurs suggestions en matière de polices de caractères, et plus particulièrement Thierry Bouche (pour l’Angie-Sans) et Olivier Randier (pour le Nicolas-Cochin).


Retour au sommaire :