Recherche
sur le site

Ceux que ça intéresse
trouveront ici
mon CV
Site sous licence Creative Commons (BY-NC-SA)



Une histoire de carrés


Décembre 2001
Composition en Hadriano, corps 11
Format : 18 × 18
Cliquer ici pour afficher l’ouvrage et le feuilleter en grand format…
Téléchargement du PDF

Les meilleurs auteurs déconseillent d’employer des formats de pages carrés — considérés comme trop statiques, voire « induisant une absence de tension et une sensation de neutralité objective » dont on imagine qu’il sera bien difficile de se dépêtrer. C’était peut-être une raison pour tenter sa chance, en doublant la difficulté de l’exercice par un bloc d’empagement lui-même carré.

L’occasion m’en a été fournie par une très jeune femme, qui m’a adressé anonymement un beau texte évoquant ses anciennes amours. Texte que j’ai immédiatement eu envie de mettre en pages, et j’ai alors repensé à mon idée de carré dans un carré.

J’ai finalement retenu un format de 18 cm de côté, reproduit ici en réduction (un format de 21 cm donnait de beaux résultats, mais était trop somptueux et trop imposant pour un petit quatre pages).


Le bloc d’empagement fait 12 cm, et sa position m’a été fournie par la méthode de Honnecourt (qui génère ici, conséquence logique de la division par tiers d’un multiple de 3 et de 6, une série assez curieuse de carrés nichés aux angles des blocs de texte).

Le tout semble ne pas trop mal fonctionner (voir également le fichier au format PDF), même si l’aspect statique est évident. Il est cependant contrebalancé par la nature même du texte, et par l’emploi de la belle police Hadriano (de Frederic W. Goudy) au dessin un peu échevelé et extravagant — les ligatures et la lettrine azurée sont cependant de mon cru (mais pas la magnifique esperluète, qui est de la main de Goudy himself).


Retour au sommaire :