Recherche
sur le site

Ceux que ça intéresse
trouveront ici
mon CV
Site sous licence Creative Commons (BY-NC-SA)


Vous ne pouvez rien faire contre nous,
nous vous empêchons de vieillir
Les lascars du LEP électronique (Paris, 1986)


À mon elfe, ma mieux-aimée,
inspiratrice de toutes choses.
« Le régime […] actuel, au contraire, qui n’est qu’un anachronisme, […]
demande au monde de pratiquer la même croyance. […] L’ancien
régime moderne n’est plus que le comédien d’un ordre social,
dont les héros réels sont morts. »

Karl M
ARX, Contribution à la critique de la Philosophie
du droit de Hegel
, 1843.









Vous ne pouvez rien faire contre nous
18 mars 2016,
Format A5, composition en Antique Olive.
Téléchargement du PDF et du PDF en A4
(couverture et 12 pages intérieures).

Licence CC 0
Alors que se développe (mars 2016) un large mouvement de protestation contre les lois réactionnaires du gouvernement Hollande-Valls, et spécialement contre la réforme du Code du travail, comment ne pas se souvenir de la brûlante critique des Lascars du LEP électronique, en décembre 1986, à l’occasion d’un précédent mouvement social, contre la loi Devaquet :


« De toute façon cette loi on n’a pas besoin de la connaître pour la refuser !
Car nous ne voulons plus de ce qu’on a qui est misérable, et c’est pas pour en demander plus ni moins.
Plus de quoi, moins de quoi ? Qu’est ce que ça change ?
Être plus rentable pour ceux qui nous feront trimer ? Merci bien !
ÇA NE NOUS INTÉRESSE PAS, TROUVEZ AU
TRE CHOSE ! »



(Note de fin mars 2016… Une semaine plus tard, et heureusement, les quelques lignes qui suivent sont devenues presque obsolètes, les Nuits debout et bien d’autres initatives en témoignent.)
Car le mouvement de 2016, hélas ! et alors que le monde tout entier bouge et tremble sur ses bases, ne pas dépasse guère le stade de la colère et du dégoût, et semble n’effectuer ni critique sociale, ni critique du travail, ni critique de la situation présente. Pour une large part, il n’aspire finalement qu’à revenir à l’état antérieur des choses, comme si ce cauchemar était encore désirable et comme s’il n’y avait pas à construire un monde nouveau.



C’est pour contribuer au débat sur les objectifs du mouvement que j’ai décidé de rééditer les textes des Lascars*. Ceux-ci sont devenus rares, certains sont peut-être à jamais perdus, d’autres se trouvent dispersés sur des forums libertaires à la pérennité incertaine, ou dans le cache de Google. Je les ai rassemblés et maquettés, dans une mise en pages que j’ai voulu la plus sobre et la plus efficace possible : ces écrits doivent rester ce qu’ils étaient destinés à être, des textes d’intervention, sans qu’aucun « typographisme » ne vienne faire obstacle à leur lecture.

La présente brochure peut être diffusée par qui voudra bien s’en emparer, c’est pourquoi elle est placée sous licence CC 0 : celle qui permet tout, un équivalent « Creative Commons » du domaine public.

Vous ne pouvez rien faire contre nous
aux Éditions du commun

On peut la télécharger ici sous deux formats : en PDF classique, page par page, mais aussi en PDF monté sur double-pages au format A4 : il suffira d’imprimer le PDF de la couverture, puis, en recto verso, le PDF des douze pages intérieures, de les plier et de les agrafer pour obtenir la brochure prête à être diffusée.

On peut aussi l’acheter aux Éditions du commun, dans une mise en pages superbe et avec une couverture époustouflante. Ou simplement la télécharger à la même adresse, mais c’est mieux de l’acheter, pour 3 € seulement qui aideront cette jeune maison d’édition à vivre et à se faire connaître.


Un film présente le groupe des Lascars et rappelle les enjeux
et les débats au sein du mouvement contre la loi Devaquet.
Téléchargement du film
(Clic droit de la souris, puis « Télécharger sous… »)

[*] Les rares fautes de frappe des textes originaux ont été corrigées, ainsi que l’orthotypographie. Je ne me suis évidemment pas permis d’autres modifications ; toutefois deux mots, malencontreusement omis lors de la frappe du dernier texte, ont été rétablis : ils sont placés entre crochets. Dans le même texte, une phrase a été extraite et mise en intertitre.