Recherche
sur le site

Ceux que ça intéresse
trouveront ici
mon CV
Site sous licence Creative Commons (BY-NC-SA)


Éloge du Baskerville

I. Des lettres pour sculpter les pages
1. Baskerville en son temps


Ces pages Web, en éloge au Baskerville, ont été conçues en avril et mai 2001, puis provisoirement mises de côté.

Reprenant ce travail près de six mois plus tard, je me suis aperçu que si les deux pages Web qui suivent (« Un gris beau comme l’azur » et « Odes aux Mrs Eaves ») étaient à peu près lisibles et cohérentes, il n’en allait pas de même de la première… Le texte comme l’architecture prévus m’ont paru confus, verbeux et à mon avis impossible à sauver. Bref, c’est un travail à refaire, un chantier en cours (le célèbre « Page en construction » ;-)).

J’ai alors décidé de publier les deux parties réellement publiables, et de travailler sérieusement sur la première partie. En attendant, on trouvera ici (en deux épisodes : le temps et l’œuvre) une iconographie qui donnera, je l’espère, quelque idée du génie de John Baskerville.

Baskerville en son temps :
Grandjean : la géométrie raisonnante
Caslon, le triomphe de la réale à l’anglaise
Le Baskerville
Les premiers travaux de Bodoni (la révolution de la didone)
Et ceux de Didot (l’esprit des temps nouveaux)
Remerciements : j’ai trouvé ces reproductions sur l’excellent site consacré (pour partie) aux polices de caractères et à leur histoire : ~if291 (en portugais).


Lire la suite de cette première partie : « Baskerville en son œuvre »

Lire la deuxième partie : « Un gris beau comme l’azur »

Lire la troisième partie : « Hommage aux Mrs Eaves »


Retour au sommaire :