Recherche
sur le site

Ceux que ça intéresse
trouveront ici
mon CV
Site sous licence Creative Commons (BY-NC-SA)


Les colophons

J’aime les colophons. Ce signe presque privé et intime de la part de création du copiste (au Moyen Âge) puis du typographe (à l’ère moderne), qui ne survit plus guère dans l’achevé d’imprimé, me semble hautement civilisé : on y raconte l’histoire du livre, on y prend la parole « pour soi », sur cette page-là uniquement. C’est ainsi que j’avais tenté de justifier le colophon des Chants de Maldoror, dans la page Web que j’ai consacré à ce travail effectué en 1998.

Sans doute chacun des dix-sept colophons présentés ici aurait-ils pu faire l’objet de commentaires similaires. J’ai pensé, peut-être avec un peu de présomption, qu’ils pouvaient vivre par eux-mêmes. En cliquant sur leurs images, on pourra les voir en taille réelle, au format PDF, chacun dans leur empagement.


Ces trois projets de colophon* ont été préparés pour Une traversée des Chants de Maldoror par L.L. de Mars, à paraitre le 4 janvier 2007 aux éditions Six pieds sous terre.

C’est la troisième version, peut-être la moins « baroque » et certainement la moins complexe, qui a été retenue par l’auteur et par l’éditeur.
*
La seconde version est ici un détail, agrandi à 200 %, de la page complète.


Les autres colophons…


Retour au sommaire :